Appauvrissement

mardi 4 mai 2021

Si l’appauvrissement systématique de la langue est un expédient pratique et facile pour médiocriser en masse ce qui peut subsister de pensée individuelle et rendre ainsi chacun plus aisément gouvernable, ceux qui en usent – et ils sont désormais de plus en plus nombreux – ne peuvent finalement qu’exercer médiocrement de médiocres pouvoirs sur la multitude, puisque la même langue formalise inévitablement cet exercice.

— 
Par Bloom

Les brèves dans Tribune

Individualisme
(16 octobre 2021)

Notre individualisme forcené n’est guère que le symptôme de la disparition de toute individuation singulière, la commémoration compulsive et parodique de celle-ci. C’est la raison pour laquelle la (...)

Louanges sous condition
(9 octobre 2021)

Le plus grand nombre ne loue généralement que ce dont il escompte pouvoir tirer quelque profit et tant qu’il en garde l’espoir. Cela seul peut mitiger l’inévitable ressentiment qu’il éprouve contre ce (...)

Par défaut
(2 octobre 2021)

On est inévitablement déçu par ses pensées parce qu’elles ne sont que les traces bancales, viciées, traitresses que le penser singulier laisse dans nos discours. Mais cette déception doit être (...)

Le tonneau des Danaïdes
(25 septembre 2021)

L’indignité est une des rares choses qui ne s’épuisent jamais. Une fois qu’on s’y est livré, si peu que ce soit, elle ne cesse de se nourrir d’elle-même et de s’accroître. — Par (...)