Course d’obstacles

samedi 11 février 2023

Il est difficile de croire encore à la démocratie quand le monde devient à ce point complexe – du fait de l’emprise que la technologie exerce sur lui – que les actions que nécessite sa conduite à peu près raisonnable requièrent des compétences que possèdent seuls quelques experts. Qu’aucun d’entre eux ne peut se prévaloir d’une expertise globale sur la complexité du monde, chacun ne pouvant parler à bon droit que de son domaine d’expertise restreint. Qu’une partie d’entre eux refuse de rendre un peu accessibles au plus grand nombre parce qu’elles leur assurent l’usage d’une part significative de l’exercice global des pouvoirs. Qu’une autre est prête à la monnayer et à l’altérer pour accroître encore cette part. Que nombre d’entre eux subissent des contraintes de divers ordre les obligeant à renier les conclusions de leurs expertises. Que quoi qu’ils disent, et surtout parce que souvent ce qu’ils disent va à l’encontre du sens commun et des opinions paresseuses et simplistes de la foule, celle-ci les ignore, voire les vilipende. Que même s’il ne se présentait autant d’obstacles à la prise en compte de leur expertise, on ne pourrait tout de même pas les laisser déterminer seuls ces actions parce qu’en tant qu’individus socialisés ils sont soumis comme tout un chacun à des contraintes qui les déterminent à leur insu. Mais nous n’avons et n’aurons jamais mieux, toutes les autres options étant d’emblée de très loin plus arbitraires et injustifiables.
— 
Par Bloom

Les brèves dans Tribune

Hauteurs illusoires
(1er février 2023)

Il n’y a pas de métadiscours venant fonder, expliquer ou justifier le discours. Il finit toujours, en dépit de ses prétentions, souvent après bien des détours et des contorsions dont il use et abuse (...)

Un rai de lumière dans l’obscurité
(28 janvier 2023)

Toute perception implique inévitablement une mise en forme de ce qui y est perçu comme évidence, une conformation aux critères de perception spécifiques qui y opèrent et qui sont le plus souvent (...)

Ca ne colle pas !
(25 janvier 2023)

Le jugement que nous portons, en général sans guère de vergogne, sur autrui est non seulement toujours au moins en partie faux parce qu’il n’est qu’une projection de l’image que nous nous faisons de (...)

Se refaire un prénom
(22 janvier 2023)

Drôle de jeu auquel se livrent opposants politiques et syndicalistes (qui bien souvent sont les mêmes). Jugez plutôt ! Les candidats « accédant aux responsabilités » (sic) voient disparaître leur (...)