Du spectacle à la simulation

samedi 1er janvier 2022

La réalité est déjà la mise en scène du réel en un monde à la mesure de nos capacités perceptives et dans lequel il nous soit possible d’au moins survivre. Mais à la longue cette réalité ne nous suffit plus, manquant par trop de complaisance à l’égard de nos désirs. Nous avons de ce fait entrepris de la mettre elle-même en scène, ou tout au moins certains de ses éléments – nous en avons désormais les moyens technologiques – pour la plier non seulement à nos nécessités existentielles mais aux désirs auxquels nous estimons avoir le droit d’obliger le monde. Ou comment nous sommes en train de faire passer la réalité du spectacle à la pure simulation.

— 
Par Bloom

Les brèves dans Tribune

Chute
(14 mai 2022)

Que penser d’un pays où une droite et une extrême-droite historiques, installées dans le paysage politique depuis des décennies et par ailleurs déjà passablement nauséabondes, se font soudain déborder (...)

De natura
(11 mai 2022)

Ce que nous appelons nature est le produit de la coupure que l’espèce humaine a instituée avec son milieu pour s’en distinguer absolument au prétexte de son supposé destin à la maîtriser. C’est une (...)

Crise du capitalisme ?
(7 mai 2022)

La crise, loin d’être le signe d’un possible épuisement du capitalisme, est la preuve par excellence de son fonctionnement normal. Parce qu’en tant que système il se fonde sur le désir de chacun (...)

Raisons d’agir
(4 mai 2022)

Promouvoir la vérité n’est jamais une bonne raison d’agir. La seule en la matière qui puisse se prétendre telle est de combattre les illusions, en particulier les plus grossières et les plus délétères, (...)