Jamais neutre

mercredi 5 janvier 2022

Tout discours exprime un point de vue, si objectif qu’il se prétende et quelque effort qu’il fasse pour l’être, au travers des a priori conceptuels génériques de la langue dont il use et de ceux, spécifiques et quelquefois singuliers, du locuteur qui le tient. La neutralité n’y a aucune place.

— 
Par Bloom

Les brèves dans Tribune

Un monde (dés)enchanté
(19 janvier 2022)

Il ne peut y avoir de désenchantement vis-à-vis du monde que si auparavant nous l’avons indûment enchanté par nos illusions et les fables diverses qui les véhiculent. Il faut donc ne nous en prendre (...)

Mauvaise digestion
(17 janvier 2022)

En tout ressentiment s’impose l’incapacité à oublier ce qui a été institué, à tort ou à raison, en dommage. Incapacité à l’analyser, à y repérer sa propre part de responsabilité et à le surmonter pour passer (...)

Confusion
(15 janvier 2022)

La méthode la plus commune que nous employons pour extorquer du sens au réel consiste à transformer la simple concomitance en relation de causalité. Toutes nos croyances se construisent sur une (...)

Imbéciles !
(13 janvier 2022)

Etymologiquement parlant nous ne sommes ni bêtes – notre animalité, avec tout ce qu’elle peut avoir de superbement instinctif, s’est diluée dans notre prétention à l’avoir définitivement surmontée – ni (...)