Raison

dimanche 15 décembre 2019

Ce que ne cesse de nous rabâcher notre raison : qu’il vaut mieux n’importe quelle raison, si délirante soit-elle, que pas de raison du tout. C’est notre besoin forcené de raison qui nous enchaîne aux croyances les plus aberrantes.

— 
Par Bloom

Les brèves dans Tribune

A quoi sert la moralité
(24 janvier 2022)

La commune moralité est le moyen pour le groupe de justifier par une pseudo-transcendance les inévitables contraintes et violences de tous ordres nécessaires à son fonctionnement et à sa (...)

Repli
(23 janvier 2022)

Le communautarisme impose la reconnaissance universelle de ses spécificités, réelles ou prétendues, mais uniquement selon les codes qu’il édicte parce qu’il les considère comme les seuls moralement (...)

Victimes et bourreaux
(22 janvier 2022)

Une des inconséquences les plus graves et les plus dangereuses découlant du victimisme contemporain triomphant revient à considérer que toute victime, du seul fait de sa reconnaissance en tant que (...)

Posologie existentielle
(21 janvier 2022)

La transcendance, quelque figure qu’elle prenne, n’est que le traitement que nous nous appliquons pour tenter de soigner notre impuissance à nous confronter à l’irréductible et singulière (...)